LES DAUPHINS DE MONPLAISIR

Club de Plongée sous marinelogo ffessm 108

Découverte - Exploration - Détente

 



Croisière Mer Rouge, îles de TIRAN - 2019

CDM egypte plongée 2019

14/09/2019 :

Le groupe de 17 inscrits du CDM est au complet, décollage de Lyon Saint Exupéry à 18h15 vers Istanbul, puis un 2ème vol nous amène à Hurghada. De là un bus nous transfert vers le port de Safaga où nous attend notre bateau, le Jessica. Je pose, enfin, ma tête sur l’oreiller de la cabine, que je partage avec Louann. Il est 5 heures du matin, le réveil est prévu pour 8h30 … donc dans trois petites heures et demie : on n’est pas venu pour dormir !!

 15/09/2019 :

Après le petit déjeuner, un briefing global sur le déroulement de la croisière et les règles de sécurité est effectué par nos deux guides de l’agence Dune, Axel et Léa. Plongée dite de "réadaptation" prévue à 11h30. Ça y est, tout le monde est prêt, je suis très impatiente d'effectuer ma première plongée en "mer chaude", car je sais d'avance que ce que je vais découvrir sera totalement différent de tout ce que j'ai pu voir jusqu'à présent en mer Méditerranée ou en Atlantique. L'eau est bleu turquoise, enfin le 1er saut droit sur le site de Ras Abu Soma Garden : l'eau est à 27°C, le spectacle est fantastique. D'innombrables variétés de coraux encore inconnus pour moi forment un paysage de couleurs pastel avec des touches plus vives de certains coraux et des poissons tropicaux qui tournoient autour de nous : le bleu électrique d'un corail, le bleu azur des poissons fusiliers, les tâches bleu lavande de la raie pastenague à points bleus, on distingue aussi de l'orange, du violet, du jaune vif … cela dans une eau transparente. J'identifie un poisson perroquet bicolore mâle, porteur de bien plus que deux couleurs : c'est un tableau à lui tout seul, une harmonie délicate de turquoise, de rose, de violine… Je reconnais au passage un couple de poissons cochers. C'est féérique d'évoluer au milieu d'une telle densité de vie, une très grosse murène javanaise passe tranquillement en ondulant juste devant nous. Après le déjeuner et une bonne sieste, notre 2 ème plongée se situe à Gota Abu Ramada. Là des "patates" de corail s'élèvent à des hauteurs impressionnantes et toujours le même foisonnement de vie. Une rascasse volante se niche dans un recoin de corail, des petites demoiselles noires et blanches s'activent, des poissons clowns défendent leur anémone et plus loin nous sommes dans le quartier des balistes noirs avec le long de leurs nageoires des fulgurances bleues splendides. Nous rencontrons Antoine et Maelenn qui, comme nous, se sont un peu égarés malgré le briefing d'avant plongée. Nous faisons surface avec un parachute et le zodiac du Jessica vient nous chercher car nous sommes effectivement un peu loin du bateau et en mer Rouge, le jour décline vite. Demain le bateau partira vers 4 heures pour rejoindre Sha'ab Abu Nuhas dans le détroit de Gubal, nous nous lèverons vers 6h15 pour la 1ère plongée de la journée avant le petit déjeuner.

16/09/2019 :

1 ère plongée vers 7h00 sur l'épave du Chrisoula K, l'épave aux carrelages encore empilés dans les cales éventrées. Une 2ème plongée en fin de matinée, après le petit déjeuner et un temps de repos nous permet de voir le Giannis D coulé en 1983 en heurtant un récif. L'après-midi le Jessica fait route vers le Nord pour rejoindre le récif de Sha'ab Ali où nous attend l'épave célèbre du Thistlegorm, cargo militaire anglais coulé en 1941 par l'aviation allemande. Cette 1ère plongée sur le Thistlegorm a pour but d'explorer l'extérieur de l'épave : le nombre et la variété des espèces présentes sur cette épave sont impressionnants, ainsi que leur taille : le courant amène vers cette zone beaucoup de zooplancton, donc tout le monde, du plus petit au plus gros, est bien nourri ! Des carangues se pressent à la proue, les platax tournent sur le pont avec les poissons anges. Les structures du bateau sont bien visibles, un wagon sur le pont, une chaîne d'ancre file vers le fond. Demain lever à 5h00 pour plonger à 5h30 pour la visite de l'intérieur de l'épave.

 17/09/2019 :

Debout au soleil levant, 2 ème magnifique plongée sur le Thistlegorm dont nous explorons l'intérieur : la cabine du capitaine et sa baignoire, les cales contenant du matériel militaire encore bien reconnaissable (véhicules, Jeep, motos, …). Partout nous dérangeons un peu les occupants habituels : anthias, poissons- hachette, glass fish … Le Jessica navigue vers la pointe du Sinaï pour atteindre le Ras Muhammad National Park (plus ancien parc naturel d'Egypte) où nous effectuons notre 2ème plongée de la journée. Un tombant à couper le souffle (700m au moins) disparait dans le bleu marine des profondeurs, des bancs compacts de carangues et de lutjans passent à côté de nous, nous nous dirigeons vers le magnifique plateau autour de Yolanda Reef. Là une surprise m'attend : "ma première" tortue de mer nous survole longuement, c'est une tortue verte. Un barracuda de grande taille patrouille au-dessus de nous, un napoléon passe en nous surveillant du coin de l'œil. Après le déjeuner, la navigation nous amène vers les îles Tiran (vendues par l'Egypte à l'Arabie Saoudite) où notre 3ème plongée s'effectue sur Gordon Reef. D'immenses gorgones (au moins 1,20 m de Ø) forment des paravents de dentelles, une murène d'une taille impressionnante se fait nettoyer les dents par un labre, un très grand napoléon nous fait l'honneur d'un passage. Nous dormons à Gordon Reef.

 18/09/2019 :

1 ère plongée vers 7h00sur un magnifique tombant tapissé de coraux variés, une murène tatouée se ventile à moitié hors de son trou et surtout les stars sont de sortie : Deux tortues imbriquées de belle taille sont passées à tour de rôle tout près de nous, imperturbables devant la rangée de plongeurs admiratifs. En fin de matinée, 2ème plongée sur Thomas Reef qui présente à sa base une sorte de faille vers 40 mètres et plus. A la grande déception de plusieurs plongeurs, il n'est pas autorisé de plonger aussi profond : ça grogne un peu dans les rangs, mais tout le monde respecte la consigne. Le ballet permanent des anthias, des anges, des perroquets, des balistes nous accompagne. Les poissons faucons semblent se reposer sur les coraux, immobiles. La navigation de l'après-midi nous ramène vers Ra's Muhammad où nous plongerons l'après-midi. Nous y retrouvons le spectaculaire tombant et des centaines de vivaneaux venus pour la période de reproduction : cette vision est hypnotique.

IMG 9967

Nous nous dirigeons, après avoir contempler de longues minutes ce ballet incessant, vers le plateau entre les différents récifs coraliens, quand nous voyons apparaître dans le bleu en face de nous une silhouette semblant très imposante qui se dirige vers nous. Incroyable mais vrai, un requin baleine nage majestueusement vers nous, escorté par 5 ou 6 rémoras. Tous les plongeurs lui font une haie d'honneur, il prend son temps, ouvre bien largement sa bouche pour capter le plancton abondant dans cette zone où se rejoignent les eaux venues du golfe de Suez et du golfe d'Aqaba. Ce requin baleine mâle mesure entre 4 et 5 mètres, c'est donc un juvénile qui semble apprécier les bulles émises par les plongeurs : il fait plusieurs passages et évolue tellement près de nous que certains plongeurs (pas du CDM) au mépris du respect de la vie sauvage se permettent de le toucher, au risque de lui transmettre leurs propres bactéries terrestres ou de le contrarier et de le faire fuir. Après une vingtaine de minutes, le requin baleine d'enfonce dans le bleu et disparait, nous laissant tous extasiés d'avoir pu l'admirer. Le Jessica navigue vers Sha'ab Mahmoudat où une plongée de nuit est prévue juste après le coucher du soleil. Personnellement, j'ai été déçue par cette plongée nocturne : assez peu de vie visible comparativement au jour, bruits des bateaux amarrés au-dessus, densité trop importante de plongeurs. Heureusement que Lucien me montre une danseuse espagnole écarlate et Louann repère une crevette à rayures, ça compense !

 19/09/2019 :

5ème jour de croisière. Plongée à Sha'ab Mahmud sur l'épave du Dunraven, navire vapeur anglais coulé en 1876 : une grande densité de vie environne l'épave et grâce à Léa, je peux admirer sur un corail mou un très original petit poisson faucon à long bec. Un napoléon de belle taille croise un beau gaterin jaune à points noirs. Le Jessica navigue vers Fasma Rahmudat où nous admirons une raie torpille, les "habituelles" demoiselles bonbon virevoltent autour de nous avec les lutjans à lignes bleues, un tétrodon masqué nous escorte quand nous palmons hors de la passe. La navigation jusqu'à Small Gubal est agitée : le roulis est fort et j'entends des objets tomber dans les cabines voisines et aussi dans la cuisine. La plongée de l'après-midi a lieu sur une petite épave de barge dont il ne reste pas grand-chose mais qui abrite une concentration de vie exceptionnelle. Nous admirons plusieurs sortes de murènes (javanaises de belle taille, murène grise, murène tatouée et une mignonne murène à gueule jaune). Des balistes picasso promènent leur look au design incroyable. Louann me montre deux poissons scorpions que j'aurais sûrement manqués tant ils se confondent avec leur environnement. Des poissons clowns partagent leur anémone avec des demoiselles domino juvéniles. Pour l'avant dernier soir à bord, le maitre coq nous a préparé une surprise : un gâteau, que nous dégustons sur le pont salon : vue la force du vent, il faut bien tenir son assiette !

 Vendredi 20/09/19 :

Dernier jour … Pour cause d'otite débutante, je dois malheureusement renoncer à la dernière plongée ce matin et à la nage en surface. Il est temps de rincer le matériel et le boucler les sacs. Nous naviguons vers la marina d'Hurghada où nous remettons pied à terre pour la première fois depuis plusieurs jours. La mosquée beige et dorée, avec deux minarets, est très belle. Ce soir dernier repas à bord du Jessica : tous les membres d'équipage ont vraiment été à la hauteur, que ce soient les marins qui nous aidaient pour les phases plongées, mais aussi le maître coq et ses aides qui assuraient l'intendance. Nos guides Alex et Léa ont été très précieux et efficaces. Demain matin dans la matinée, je serai rentrée à Lyon, les yeux encore pleins des merveilles de la mer Rouge et le cœur heureux des bons moments passés entre plongeurs (ses) sur le Jessica. C'est sûr, je retournerai en mer Rouge !

 Merci Véro pour ce beau résumé de cette magnifique semaine :)

L'ensemble des photos de l'albums Egypte 2019 est ici :

Egypte - Iles de TIRAN - Septembre 2019

Le CDM

Ajouter un commentaire

Commentaires (2)

  • Super semaine avec de magnifiques plongées :p
    A refaire vite vite vite;)

  • Merci Vero pour ce récit....impression d'y être à nouveau.
    Super belle croisière. A refaire !!!

    Dernière édition du commentaire 2019-10-22 07:58:24 par Perrine CHAPUIS