CLUB DES DAUPHINS DE MONPLAISIR

Association de Plongée sous marinelogo ffessm 108

Découverte - Exploration - Détente

 



Venez nombreux : Traversée du Rhône à la nage le 21/01/2018

affiche2018 small1

Pour la 38ème année, le Club Thalassa organise la traversée de Lyon à la nage avec palmes. La compétition aura lieu le :

dimanche 21 janvier 2018

à la Cité Scolaire Internationale
2 place de Montréal
69007 LYON 

L'année dernière il y a eu 8 nageurs du CDM qui ont participé à cette folle sortie. Soyons plus nombreux cette année

Ambiance sympa et "chaleureuse".

Il faut vite se dépêcher de s'inscrire car il n'y a que 400 places.

Cette traversée aura lieu au départ de la cité scolaire internationale, vers la confluence.

plan acces1

Voici le lien pour récupérer le dossier d'inscription : http://traverseelyon.nap.free.fr

Le lien des photos de l'année 2016 pour vous donner envie https://goo.gl/photos/uRT6jj3DEG1bYWLV6

 

Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à nous en faire part pour avoir plus de renseignements sur l'épreuce et son déroulé, mais aussi pour que nous montions une petite équipe pour cette année :)

 

L'équipe du CDM

Premières Bulles 2017 au CDM

premieresbullescdm1

Et oui, enfin notre première sortie de l'année et pour moi, la première plongée avec le club. Cela a été une vraie expérience car je n'ai pas l'habitude de faire de la plongée dans un eau à 16º C… alors, j'avais quelques doutes par rapport à la température et à mon ressenti.

Il faut le dire! J'ai eu froid! Mais le plaisir de plonger et découvrir des espaces nouveaux pleins de vie et de repérer de nouvelles formes et couleurs sous-marins font vite oublier la lutte du corps pour garder la chaleur et les frissons sous l'eau…

Le Golfe Juan a été l'endroit idéal pour cette sortie. Le centre ville, le port et ses environs ont beaucoup de charme, sans parler des sites de plongée, différents et intéressants. J'ai beaucoup aimé les vestiges d'un village sous-marin, habité par les poissons, à Cap d'Antibes. Il s'agit du décors d'un film d'animation inachevé des années 60. C'est très sympa à voir et quand on le découvre pour la première fois, on est agréablement surpris par ces formes miniatures sous l'eau.

premieresbullescdm2

On a aussi eu la chance de ré inaugurer un chalutier "historique" d'origine bretonne,  qui venait d'être restauré pour le début de la saison. Propre, spacieux, bien équipé, il s'agit du bateau du film "La course à l'échalote", des années 70, qui a trouvé finalement sa place à coté des plongeurs. Cela fut le petit plus du week-end.

Coté organisation, tout a été très bien calibré pour profiter au maximum du week-end.

Un grand merci encore à tous!

Amicalement

América 

Les premières plongées souterraines au CDM !

Enfin une "sortie spéciale"! Ce samedi 25 septembre nous étions un petit groupe de 4 à profiter avec d’autres plongeurs de la journée découverte  organisée à Bourg Saint Andéol par la commission plongée souterraine du CODEP du Rhône.

Le site du Goul de Tourne est remarquable : il est non seulement mondialement connu des spéléologues sous-marins  qui en ont exploré les galeries jusqu’à 248m de profondeur à ce jour, mais il s’agit également d’un site anciennement consacré au culte antique de Mithra.

Après une matinée consacrée à la théorie et à l’équipement ( bi-bouteilles en détendeurs DIN, casque et éclairage), nous voici au choix, sur l’un des deux sites de plongée : deux belles vasques transparentes distantes d’ une centaine de mètres qui se trouvent à proximité d’une ancienne tannerie et d’un lavoir du 19ème rappelant un temple grec par ses dimensions. Au creux d'un petit vallon en fer à cheval, elles annoncent deux résurgences…le mystère commence. D’un côté le « Goul de la tannerie » une galerie de 700m de long à faible profondeur qui s’engouffre ensuite dans des puits de profondeurs variables, de l’autre côté le « Goul du pont » qui s’enfonce beaucoup plus rapidement après la sortie, ce qui permet aux baptisés de voir leur premier puits. 

Pour notre baptême en souterraine, nous sommes en effet limités à 150 m en progression horizontale et 20m de profondeur. Mais quel plaisir, on voudrait que ça ne s’arrête jamais! La température de l’eau qui n’est que de 13 degrés ne se fait pas sentir. Nous plongeons à tour de rôle une demi-heure environ et notre cadre s’assure que nous tenons bien le fil (bien, mais avec légèreté !). L’ambiance est celle d’un rêve. L’environnement est entièrement minéral, des roches jaunes abrasives, à l’exception de quelques crevettes blanches que pour ma part je n’ai pas eu la chance de voir. Pas de sédiments pour gâcher la visibilité mais la galerie est bien plus resserrée que ce que j’avais imaginé pour une initiation. J’en suis très contente ! Je ne dévoile pas davantage mes impressions pour ceux qui seraient tentés au club par cette expérience qui sera peut-être renouvelée en novembre par le CODEP. Tout notre petit groupe en tous cas a adoré l’expérience et voudrait revenir pour faire le site qu’il n’a pas choisi. Un grand merci aux cadres qui sont tous des passionnés !

Louann

Plongée souterraine CDM

 

Plongée souterraine CDM 

Plongée souterraine CDM

plongée souterraine CDM

Nous étions là...

 article1

Le grand frisson du Rhône (roman-fleuve)

Quelquefois l’effet de groupe a du bon….ainsi la petite équipe de 8 personnes construite grâce à l’obstination d’Alban et de Jacques pour reconduire la traversée de Lyon à la nage ce dimanche 15 janvier 2017(1). Une fois inscrit (en deux temps, deux hésitations, deux consultations de sites météo, quelques entraînements et vaisselles à l’eau froide) le supplice dure : comme à la veille d’une interro on attend que se déclare une grippe salvatrice, une crue providentielle… Et nous voilà déjà grelottants, à l’assaut des bus, bien contents pour une fois de pouvoir se presser pour un dernier instant de chaleur contre nos voisins, voisines, perruques roses et méga flotteurs . La technique de visualisation est au point : on le voit très bien le double burger avec bière et frites grasses qui nous attendent au Ninkasi !  Mais en avant sur la banquise, le permafrost pardon, les chaussures sont troquées contre palmes et chaussons, et voici le dernier talus, les cailloux roulent, on palme ou on se débat, ce n’est pas très clair mais c’est parti. Ensuite…

  1.  Tu hurles de joie en découvrant la température de l’eau, rappel émouvant de la source glacée du Rhône
  2. Mise en jambes : tu voudrais épouser les courants du grand fleuve sacré préhistorique et entonner à pleine voix un chant primitif en l’honneur du dieu Rhodanum, mais misère, c’est plutôt « Comme je descendais les fleuves impassibles » dont tu devrais te souvenir
  3. Vitesse de croisière : tu doubles avec allégresse les guerriers gaulois, celtes, ligures et romains et même quelques flamants roses qui ont eu l’audace de te précéder dans cette bacchanale fluviale en continuant à chanter pour éviter les entrées d’eau
  4. Ton corps se refroidit, tes muscles se crispent : tu crois voir encore des flamants roses, tu accélères en rugissant les 127 fragments d’Héraclite (tout coule, on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve) et les 12 lois d’Archimède
  5. L’arrivée est proche : tu craques et claques des dents, tu vois de mieux en mieux le double cheese burger, les sirènes roses tentent un ultime assaut, « la part des anges » et la barge maudite te tendent les bras
  6. Sortie de l’eau : victorieux et sur le podium, tu relaces souplement tes chaussures…c'est tellement plus facile sans les orteils...vite le Ninkasi!

Merci à Perrine qui m’a accueillie la veille, à Chantal, Pierre-Emmanuel, Jeanne-Louise et les filles Fortin, et  à l'oncle de Cyril d’être venus nous encourager.

Louann

(1): 9 km de la Feyssine à Confluence, air 1 degré, eau 6 degrés, pas de courant (200m3/s), 400 inscrits, 317 partants, 259 classés

Voici le liens pour retrouver toutes les photos et vidéos de cette folle journée 

https://goo.gl/photos/KtCvHS1MybiecQ2C8

article